22 novembre 2020

Comment l’exercice aide à prévenir la démence

Comment l'exercice aide à prévenir la démence

De nombreuses études ont montré qu’à mesure que nous vieillissons, l’exercice profite à la prévention des troubles cognitifs et de la démence. Cette étude explore comment l’exercice affecte le métabolisme cérébral. Pour mieux comprendre les effets positifs de l’exercice physique sur le cerveau, les médecins du sport et les experts en gériatrie ont recruté 60 participants âgés de 65 à 85 ans pour étudier comment l’exercice régulier affecte la mémoire et le métabolisme cérébral aléatoire dans le cerveau Essais contrôlés. La conclusion est que l’exercice physique régulier peut améliorer la condition physique et avoir un effet positif sur le métabolisme cérébral.

En évaluant les capacités cognitives, les paramètres liés à l’exercice et la fonction cardiopulmonaire, tous les participants à l’étude ont été soigneusement examinés. La spectroscopie par résonance magnétique et la tomographie par résonance magnétique ont également été utilisées pour mesurer la structure et le métabolisme du cerveau. Après l’examen, les participants à l’étude ont utilisé des vélos d’exercice 3 fois par semaine pendant une période de 12 semaines. La formation de 30 minutes a été adaptée individuellement en fonction du niveau de performance de chaque participant. Après le programme de formation, les participants seront réexaminés pour déterminer comment cette activité physique affecte les capacités cognitives, la structure du cerveau et le métabolisme cérébral. Il a également étudié dans quelle mesure l’exercice physique améliorait la condition physique des participants.

Le métabolisme cérébral est affecté par l’activité physique et empêche l’augmentation de la choline. La concentration de ce métabolite augmente généralement en raison d’une perte accrue de cellules nerveuses, ce qui se produit généralement dans la maladie d’Alzheimer. Des concentrations stables de choline dans le cerveau ont été observées dans le groupe d’entraînement physique, mais des niveaux élevés de choline ont été observés dans le groupe témoin sans exercice. Après l’entraînement, la condition physique s’est également considérablement améliorée et l’efficacité cardiaque s’est améliorée. Dans l’ensemble, ces résultats indiquent que l’exercice physique peut améliorer la condition physique et protéger les cellules du cerveau.

Découvrez un autre article :